Ecrire pour le DELF B2

Ecrire en français a tendance à faire peur aux étudiants. Mais avec une pratique régulière, on développe des automatismes et écrire devient de plus en plus facile.

Pour le DELF B2, on vous demande d’écrire un texte dans lequel vous devez défendre un point de vue à l’aide d’arguments et d’exemples précis et logiques.

La première chose à faire, c’est de bien lire le sujet pour s’assurer de bien répondre à la question. Il faut vous mettre dans la peau de la personne qu’on vous demande d’être et aborder tous les points de l’énoncé. S’il vous est demandé d’exprimer votre mécontentement et de proposer des solutions à un problème, n’oubliez pas de proposer des solutions ! Assurez-vous de bien comprendre la raison et le but pour lesquels vous écrivez.

Ensuite, il faut faire un plan et cette étape  est très importante quand vous écrivez en temps limité. Elle vous permettra de ne pas perdre de temps et de rester centrés sur votre sujet. Gardez en tête qu’on ne vous demande pas d’écrire une thèse de doctorat et que même si le sujet vous inspire et que vous avez beaucoup à dire, il va falloir faire des choix et vous y limiter, car vous avez seulement une heure pour préparer et écrire un texte cohérent de 250 mots minimum. Un certain nombre de mes chères étudiantes ont tendance à vouloir parler de tout ce que le sujet leur évoque et finissent par ne pas vraiment développer leurs arguments et oublient d’accompagner leurs arguments d’exemples. Avant de vous lancer dans l’écriture du texte, notez tout ce qui vous vient en tête en rapport avec votre sujet : le vocabulaire, les arguments, un exemple pour chaque argument, les connecteurs logiques qui expriment la relation entre vos différentes idées, etc. Puis, vous choisissez les arguments qui vous plaisent le plus, ceux pour lesquels vous avez un exemple précis et vous sentez à l’aise de développer un peu.

Une fois cette préparation terminée, vous pouvez commencer à rédiger. Si vous avez bien organisé vos notes, il vous sera plus aisé d’écrire votre texte car vous saurez déjà ce que vous voulez dire avant d’écrire.

Gardez 5 à 10 minutes à la fin pour vous relire ! Je trouve toujours des fautes d’accords et d’accents dans les écrits de mes étudiants qui connaissent pourtant les règles. Vérifiez que vous avez varié vos verbes (au niveau B2, on ne veut pas seulement voir “être”, “avoir” et “faire”), votre vocabulaire (pensez à des synonymes), que vos connecteurs logiques sont bien utilisés et variés, que vos verbes sont bien conjugués aux temps et aux modes adaptés (bien que + subjonctif, par exemple) et faites en sorte que votre écriture soit lisible et ne laisse aucun doute sur ce que vous avez écrit.

Plus vous pratiquerez avant l’examen, plus vous serez à l’aise le jour J.

Dernière chose : essayez autant que possible de ne pas rédiger des phrases entières dans votre langue pour ensuite les traduire en français. A votre niveau, vous êtes capable de penser directement en français et vous éviterez ainsi les tournures de phrases maladroites.

Leave a Reply