Parler du temps qu’il fait

C’est quelque chose que l’on apprend au niveau A1 et pourtant, j’entends assez fréquemment des erreurs chez les étudiants qui préparent le B2. Au moins une fois par semaine. Souvent plus. Et ce n’est pas faute de le répéter et de le faire remarquer à chaque fois…

Pour parler des températures, on ne dit pas *c’est 20 degrés aujourd’hui. On dit il fait 20 degrés aujourd’hui.

Maintenant, pour parler des phénomènes météorologiques, on va employer “il fait”, “il y a” et “il impersonnel + verbe”.

IL FAIT

  • Il fait beau.
  • Il fait mauvais.
  • Il fait chaud.
  • Il faid froid.
  • Il fait un temps de chien.
  • Il fait grand beau.
  • Il fait grand soleil.

Il Y A

  • Il y a du soleil.
  • Il y a du vent.
  • Il y a de la pluie.
  • Il y a de l’orage.
  • Il y a de la neige.
  • Il y a de la grêle.
  • Il y a du brouillard.
  • Il y a des nuages.
  • Il y a une tempête.
  • Il y a du tonnerre.
  • Il y a un arc-en-ciel.

IL + VERBE

  • Il pleut.
  • Il neige.
  • Il vente.
  • Il grêle.

NB : Je ne dis pas “il fait soleil” ou “il fait du soleil“, mais beaucoup de gens le disent en France. Je ne dirais pas que c’est une erreur mais plutôt une façon de parler dans certaines régions. Je recommande toutefois à mes étudiants de dire “il y a du soleil” pour éviter les confusions et de commencer à dire “*il fait de la pluie“, qui en l’occurence ne se dit pas (à ma connaissance).

Quelques expressions courantes que j’aime bien pour parler de la météo :

  • Il caille / ça caille / on se les caille : familier pour dire qu’on a froid.
  • Il pèle / ça pèle / on se les pèle : familier pour dire qu’on a froid.
  • Je meurs de froid : expression que j’utilise dès qu’il fait moins de 20 degrés.
  • Je crève de chaud : expression que j’utilise dès qu’il fait plus de 40 degrés.
  • On étouffe : on peut dire ça quand il fait très chaud et qu’on a du mal à respirer.
  • Il pleut comme vache qui pisse (fam.) = il pleut des cordes : il pleut très fort.

Leave a Reply