Le passé simple

C’est le passé littéraire, celui que l’on retrouve dans les livres, tant classiques que contemporains. Même les livres pour enfants utilisent parfois le passé simple. Si l’on a l’intention de lire en français, il est donc important de le reconnaître et de le comprendre, ce qui, à mon avis, n’est pas trop difficile si l’on connaît bien les autres temps et que l’on reconnaît les radicaux des verbes avec aisance.

Pour les verbes du premier groupe, les terminaisons sont toujours les mêmes :

PARLER : je parlai, tu parlas, il parla, nous parlâmes, vous parlâtes, ils parlèrent

Pour les verbes du deuxième groupe, les terminaisons sont toujours les mêmes (et le singulier est semblable au présent)  :

FINIR : je finis, tu finis, il finit, nous finîmes, vous finîtes, ils finirent

Pour les verbes du troisième groupe, ça varie. Certains ont les mêmes terminaisons que les verbes du deuxième groupe, comme VENDRE (je vendis, tu vendis, il vendit, nous vendîmes, vous vendîtes, ils vendirent), d’autres se conjuguent avec la voyelle U, comme VOULOIR (je voulus, tu voulus, il voulut, nous voulûmes, vous voulûtes, ils voulurent), et d’autres (moins nombreux), comme VENIR, se conjuguent ainsi : je vins, tu vins, il vint, nous vînmes, vous vîntes, ils vinrent.

Être et avoir sont irréguliers et se conjuguent ainsi :

  • ÊTRE : je fus, tu fus, il fut, nous fûmes, vous fûtes, ils furent
  • AVOIR : j’eus, tu eus, il eut, nous eûmes, vous eûtes, ils eurent

Leave a Reply