C’est/Il est + adjectif + à/de

Une question qui revient très souvent dans mes cours concerne l’utilisation de à et de. Les étudiants ne les aiment pas beaucoup ces petites prépositions car ils ont parfois l’impression qu’il y a trop de règles à retenir et par moments, c’est frustrant ! Ce que je comprends très bien ! Toutefois, ça ne sert à rien d’essayer de retenir toutes les règles à la fois. Une à la fois, ça suffit ! Et pour assimiler une règle, il faut la pratiquer. Seulement la lire et se dire qu’on la comprend, ce n’est pas suffisant. C’est parfois très facile de comprendre la théorie, mais si on ne met pas en pratique, les chances de retenir la théorie sont minimes. On peut mettre une règle en pratique en faisant des exercices systématiques de grammaire dans des livres ou en ligne. On peut s’entraîner à construire des phrases simples ou se forcer à utiliser la structure dans des productions écrites.

Cette règle-là est assez facile à mettre en pratique. Je viens juste de le faire. 😉

Quelques exemples pour que vous puissiez observer et peut-être essayer de déduire la règle de vous-mêmes : 

  • Il est difficile de trouver des restaurants végétariens en France.
  • Il est facile d’apprendre une langue quand on est motivé.
  • C’est important d’étudier le français régulièrement pour progresser.
  • C’est impossible de comprendre ce qu’il dit.
  • Ce n’est pas évident de comprendre la grammaire
  • Cet exercice, il est difficile à comprendre.
  • Les pâtes, c’est facile à cuisiner
  • Tu me racontes cette histoire ? Non, elle est trop longue à raconter !
  • Tu as compris ce qu’il a dit ? Oh non, il est impossible à comprendre !
  • Les balades sur la plage, c’est agréable à faire le soir.

Qu’est-ce qu’on remarque à travers ces exemples ?

C’est toujours un verbe à l’infinitif après la préposition (à ou de) et il faut aussi remarquer ce qui vient (ou ne vient pas) après le verbe à l’infinitif. Quand il est suivi d’un complément d’objet direct (soulignés dans les phrases ci-dessus), il faut utiliser la préposition de et quand il n’est pas suivi d’un complément d’objet direct, il faut utiliser la préposition à.

Avec les verbes intransitifs (ceux qui se construisent sans objet direct), on utilise la préposition de

  • C’est difficile de jongler.
  • C’est agréable de paresser tout un week-end.
  • C’est fatigant de sourire tout le temps.

Leave a Reply