MC Solaar

C’est probablement mon rappeur français préféré. Possiblement le seul que j’écoute en fait. Je l’ai même vu en concert à Londres il y a sept ans. J’avais gagné des tickets et j’avais reçu un mail m’informant que j’avais gagné, deux heures et 30 minutes avant le début du concert. J’étais dans le jardin, profitant du soleil (étonnamment, il faisait beau ce jour d’avril) avec une amie quand mon téléphone a bippé. J’ai hurlé de joie, on a attrapé nos sacs et on est parties immédiatement car c’était de l’autre côté de la ville. Mon amie, anglaise, ne savait pas du tout qui il était mais elle était ravie de se joindre à moi. On était les premières dans la queue et quand MC Solaar est passé devant nous, mon amie ne l’a pas reconnu évidemment, mais moi, je lui ai touché le bras et j’étais toute fofolle. Je suis consciente que c’est un peu n’importe quoi, mais j’ai commencé à l’écouter au début des années 90 et pour moi, c’est un grand artiste. J’aime sa musique et j’adore comme il joue avec les mots. Il respire l’intelligence, cet homme. C’est un poète des temps modernes. Il fut un temps où je connaissais par cœur toutes les chansons de son premier album. Il en a chanté beaucoup durant le concert et c’était génial ! Je connais un peu moins son travail plus récent, mais ce que j’ai écouté me plaît beaucoup aussi.

Si vous ne le connaissez pas, vous devriez essayer de l’écouter. Je crois que la chanson qui l’a fait connaître, c’était Bouge de là. Elle était drôle. Tout en rimes, avec un peu de verlan, facile à retenir. Sur le même album (Qui sème le vent récolte le tempo), on a Victime de la mode, une chanson dont les paroles nous parlent encore tellement aujourd’hui. Et Caroline, dans laquelle il raconte un chagrin d’amour en jouant formidablement bien avec les mots. Vous pouvez vous entraîner à chanter en chœur avec lui, c’est bon pour l’élocution ! Et vous pouvez rechercher ce que vous ne comprenez pas. Connaissez-vous les 4 couleurs d’un jeu de cartes ? Savez-vous ce que veut dire tomber à pic et se tenir à carreau par exemple ? Il y a aussi des références probablement impossible à comprendre si vous n’étiez pas en France à cette époque. 20 ans et Jeune et Jolie étaient des magazines féminins (que j’achetais religieusement tous les mois quand j’étais ado) qui ne paraissent plus aujourd’hui. Elle et Femme Actuelle sont aussi des magazines féminins, mais eux sont toujours publiés. 


Paroliers : Claude Honore M’barali / Jean Francois Delfour
Paroles de Caroline © Universal Music Publishing Group

Scroll to Top