DALF C1 – Essai argumentatif : quel type de plan choisir ?

L’essai du DALF C1 est évalué ainsi : 

source : http://www.ciep.fr/delf-dalf

Comme vous pouvez l’observer, votre capacité à argumenter, la cohérence et la cohésion de votre discours pèsent plus lourd dans la note finale que les compétences linguistiques. Elles ne sont toutefois pas à négliger car si votre vocabulaire est pauvre et votre grammaire douteuse, vous aurez du mal à argumenter clairement. 

Vous savez qu’il vous faut écrire selon un plan qui contient toujours une introduction, un développement (généralement en 3 parties) et une conclusion. Si vous en êtes arrivé là, vous ne pouvez pas ignorer ceci. 

Maintenant, votre développement peut prendre plusieurs formes et plusieurs plans sont possibles. Selon le sujet, vous en choisirez un plutôt qu’un autre. 

  • le plan causes / conséquences / solutions : ce plan est souvent adapté aux questions de société dans lesquels on perçoit un problème. Par exemple, si l’on vous demandait d’écrire sur le phénomène des cours particuliers qui s’est amplifié au cours de la dernière décennie, vous pourriez avoir une première partie qui fait le constat de la situation (de plus en plus de parents payent, parfois des fortunes, pour des tuteurs, dans le but de voir leur enfant obtenir les meilleures notes et une place dans les meilleures écoles) tout en analysant les causes (monde globalisé, compétition accrue, peur de l’avenir, mentalités modernes, etc.) Dans une deuxième partie, vous pourriez parler des conséquences engendrées par ce phénomène (élèves et étudiants incapables de travailler seuls et de penser par eux-mêmes, stress et santé mentale en danger, inégalités qui s’accroissent encore plus, etc.) Dans une troisième partie, vous pourriez proposer des solutions (plus de personnel dans les écoles et plus de soutien pour les élèves en difficultés, mise en place de nouveaux systèmes d’évaluation sur le long-terme plutôt qu’un examen final, inculquer des valeurs aux enfants dès le plus jeune âge pour qu’ils aient une perception du monde plus libre, etc. : vous pouvez être créatif, tant que vous justifiez vos arguments !) 
  • le plan suggéré par l’énoncé : parfois, on vous demande d’adopter un point de vue précis et le plan vous est clairement suggéré. Par exemple, on pourrait rester sur le sujet des cours particuliers mais l’aborder d’une autre façon. Si le plan vous dit, “vous venez de lire un article sur le fait que de plus en plus de parents payent des tuteurs pour aider leurs enfants à faire leurs devoirs dès l’école primaire, dans le but de les voir obtenir les meilleures notes. Vous réagissez sur un forum pour exprimer votre mécontentement par rapport à ce phénomène récent et vous proposez des solutions.” Ici, on vous demande clairement d’adopter un angle particulier et vous devez trouver assez d’arguments pour justifier que vous désapprouvez (2 ou 3), tout en proposant des solutions (2 ou 3). 
  • le plan dialectique : aussi appelé le plan thèse / antithèse / synthèse. Idéal pour les dissertations philosophiques. Dans ce type de plan, vous allez démontrer que vous pouvez aborder un sujet sous différents angles, que vous êtes capable d’être nuancé. Dans votre première partie, vous défendrez un point de vue, dans la deuxième partie, vous défendrez un point de vue opposé et dans la troisième partie, vous irez au-delà du débat. Par exemple, on pourrait avoir un sujet sur Internet : “Vous venez de lire un article affirmant qu’Internet avait compliqué nos vies. Vous réagissez à cette affirmation sur un forum.” Vous avez sans doute un avis sur la question, ce qui signifie que si vous suivez un plan dialectique, vous trouverez plus facile de trouver des arguments pour  une partie plutôt que l’autre. Mais si vous essayez de comprendre le point de vue opposé au vôtre, vous aurez beaucoup à dire.  Dans votre première partie, vous affirmez qu’Internet a compliqué nos vies. Dans votre deuxième partie, vous affirmez qu’Internet a simplifié nos vies. Dans la troisième partie vous équilibrer vos arguments et vous pouvez pousser le débat dans le sens de votre propre opinion. 
  • le plan comparatif : comme son nom l’indique, vous allez faire des comparaisons, vous allez faire ressortir des différences et des similitudes autour d’un thème donné. On parlera facilement d’avantages et d’inconvénients dans ce type d’essai. Gardez en tête que le thème de l’essai sera le même que celui de la synthèse et que vous aurez eu le temps de vous imprégner du sujet au moment où vous arriverez à l’essai. Si le thème était l’éducation et que vous aviez un sujet tel que : “Vous avez décidé d’aller étudier une année à l’étranger et vous hésitez entre un pays francophone et un pays anglophone. Ecrivez une lettre à un ami français qui a étudié en France et à l’étranger pour lui faire part de vos hésitations et lui demander conseil.” Ici, je vous conseillerais de choisir d’entrée un pays francophone et un pays anglophone pour en faire la comparaison et pour que votre lettre soit plus naturelle. Vous pouvez choisir de faire une première partie sur les avantages et inconvénients d’un pays et la deuxième partie sur l’autre pays, ou vous pouvez choisir trois points précis qui sont importants pour vous et vous comparez chaque pays pour chaque point. 
  • le plan thématique : dans ce plan, on analyse un sujet selon les aspects qu’on juge essentiels. Par exemple, si notre sujet était la mondialisation, on pourrait l’aborder d’un point de vue économique, puis politique, puis culturel. Première partie : quels sont les enjeux économiques de la mondialisation? Deuxième partie : quels sont les enjeux politiques de la mondialisation ? Troisième partie : quels sont les enjeux culturels de la mondialisation ?

Un petit tuyau : ces plans sont aussi valables pour l’exposé de la PO ! Pratiquez, pratiquez, pratiquez ! Avant que les choses deviennent faciles, elles sont souvent difficiles…

Leave a Reply