Exercice : où sont passés les accents ?

Voilà un article paru hier sur slate.fr, et je me suis dit que ce serait amusant de vous le présenter sans accents (et sans fautes, alors j’ai corrigé celles que j’ai trouvées, en espérant ne pas en avoir oublié). Vous pouvez vous amuser à replacer les accents partout où ils manquent – pas seulement sur les e :

Quelques onomatopees suffisent a faire passer nos emotions

Un cri de terreur, un «ohhh» attendri, un «baaaah» degoute ou un soupir fatigue, depuis des millenaires l’etre humain communique a travers des sons et des exclamations. Bien loin des discours construits, ces onomatopees a l’impulsion primitive en disent long sur ce que nous ressentons. La preuve grace a cette carte interactive mise au point par des universitaires americains, qui repertorie l’ensemble des sons utilises pour traduire ce que nous eprouvons (a parcourir avec le son allume). «Nos recherches montrent que la voix est un outil de communication bien plus puissant pour exprimer nos emotions que nous ne l’imaginions», explique Alan Cowen, co-auteur et instigateur de l’etude.

En enregistrant les bruits emis par des volontaires a la lecture d’histoires tantot tristes, tantot droles, puis en demandant a un autre groupe de cobayes de les categoriser, les chercheurs sont parvenus a cartographier les emotions humaines. Pour l’explorer, il suffit de faire glisser sa souris sur les differentes regions de la carte. On entend ainsi les sons associes aux vingt-quatre emotions repertoriees par l’etude: l’embarras, l’allegresse, le triomphe, la tristesse, l’amusement, l’adoration, le mepris, la deception, le degout, le desir, la douleur, l’extase, la sympathie, la colere, la detresse, le soulagement, la prise de conscience, le contentement, l’interet, la confusion, l’admiration, la surprise positive, la surprise negative et la peur. A titre de comparaison, les precedentes etudes menees sur ce sujet ne faisaient etat que de treize emotions.

En naviguant sur la carte, on perçoit comment les sons sont vecteurs d’informations et nous permettent de communiquer entre nous en quelques fractions de secondes. «Ces resultats montrent que les expressions emotionnelles et vocales colorent nos interactions sociales a travers de vives declarations de nos sentiments les plus intimes. Ce sont sur ces signaux que se basent nos proches ou nos collegues pour decrypter nos intentions les plus sinceres», affirme Alan Cowen.

Outre son aspect ludique, selon ses auteurs, cette carte peut egalement servir a faire progresser les robots et autres intelligences artificielles dans leur comprehension de l’etre humain grace a la technique du deep learning. Dans un autre secteur, elle pourrait aussi aider des soignants et soignantes a mieux comprendre ce que souhaitent exprimer des personnes souffrant d’autisme ou de troubles mentaux.

Vous pouvez écouter le texte lu (par moi). Ma langue a fourché à un moment, mais j’ai décidé que ce n’était pas grave car notre langue fourche occasionnellement et c’est normal, même quand c’est notre langue maternelle !

L’article original peut être trouvé ici (il contient quelques fautes).

L’exercice peut être téléchargé ici. (sans les fautes)

La correction peut être téléchargée ici.

Scroll to Top