La négation avec seulement NE

Je suis toujours sur le dos de mes étudiantes quand elles oublient le “pas”, dans des phrases telles que “*je n’ai fait mes devoirs“, “*je ne comprends ce mot“, ou encore “*je ne pense que ce soit vrai“. Je leur répète continuellement qu’en français, il y a toujours au moins deux mots pour la négation et que l’on ne peut pas avoir le NE tout seul.

Mais ce n’est pas tout à fait vrai. 🙂

Je le dis quand même pour leur simplifier la vie et parce qu’il faut comprendre cette règle de base pour ensuite pouvoir apprendre qu’en fait, il y a certaines structures qui permettent de ne pas employer “pas“.

On peut utiliser NE tout seul avec les verbes pouvoir, savoir, oser et cesser. C’est possible, mais ce n’est pas obligatoire.

  • Je ne peux (pas) vous renseigner à ce sujet, je suis désolée.
  • Je ne sais (pas) quelle mouche l’a piqué aujourd’hui, mais il est insupportable.
  • Il n’ose (pas) lui avouer son amour.
  • Elle ne cesse (pas) de répéter les mêmes histoires.

On peut aussi ne pas utiliser le “pas” dans des structures introduites par un “si” conditionnel. C’est encore ici une possibilité, pas une obligation.

  • Si je ne me trompe (pas), l’examen aura lieu à la fin du mois.
  • Si je ne m’abuse, son nom est Oscar, pas Hector. (Cette structure est en fait couramment employée ainsi, sans “pas” ; elle signifie “sauf erreur de ma part“, et est donc synonyme du premier exemple)
  • Si je ne t’avais (pas) rencontré, ma vie serait très différente.

Compliquons un peu les choses maintenant. Si le verbe est accompagné d’un complément de temps introduit par “de“, et que ce complément a le sens de “jamais“, on n’utilise pas “pas“.

  • De toute ma vie, je n’ai imaginé pouvoir accomplir tout ceci. (“pas” sonnerait étrange ici, mais on pourrait avoir “jamais“, même s’il serait un peu redondant, vu qu’on a “de toute ma vie“)

Dans les structures “il y a … que“, “cela fait… que“, “depuis … que“, “voici/voilà … que” suivies d’un verbe à un temps composé, il est possible (pas obligatoire) d’employer NE seul.

  • Il y a trois ans que je ne lui ai (pas) parlé.
  • Cela faisait une éternité que je n’en avais (pas) mangé.
  • Que deviens-tu, depuis tout ce temps que tu n’as (pas) donné de nouvelles ?
  • Voici dix ans que je n’y avais (pas) repensé.

Comme vous l’avez compris, ce n’est jamais obligatoire d’employer NE tout seul, même si c’est plus commun dans un très petit nombre d’expressions, et c’est la raison pour laquelle, je ne dis pas toute la vérité sur la négation à mes étudiantes avant qu’elles n’arrêtent de commettre des erreurs basiques. Ooooh, mais pourquoi donc ai-je utilisé un NE dans cette dernière phrase ? L’auriez-vous utilisé ? Réponse la semaine prochaine. 🙂

Leave a Reply