Y a-t-il vraiment un âge pour apprendre une langue étrangère ?

Ceux qui, comme moi, s’intéressent aux langues étrangères et à leur acquisition, auront peut-être lu quelques articles récemment disant qu’on ne pouvait pas atteindre un niveau très avancé, quasi-natif, si l’on commençait l’apprentissage d’une langue à l’âge adulte. J’ai été très occupée, et je n’ai donc pas vraiment pris le temps de me poser pour vraiment y penser, mais j’avais quand même une petite voix en moi qui disait ne pas être tout à fait d’accord. Je suis moi-même apprenante de langues étrangères et j’espère bien atteindre un jour un niveau de japonais très avancé, même si cela va me prendre des années et j’espère même être capable de communiquer très bien en thaï dans un futur plus proche.

Je n’ai pas fait de recherches dans ce domaine, même si j’aimerais beaucoup (mais la vie est courte, et il faut faire des choix) mais je suis persuadée qu’il y a bien d’autres facteurs qui entrent en jeu dans l’apprentissage d’une langue. L’âge en est un, certes, mais il est loin d’être le seul. On apprend différemment quand on est adulte que quand on est enfant, mais ce n’est pas forcément une mauvaise chose. On peut raisonner et analyser d’une façon qui échappe totalement aux enfants. J’ai longtemps travaillé avec des enfants, et s’il est vrai qu’ils absorbaient et mémorisaient plus facilement et rapidement que les adultes, ces derniers se posent plus de questions et sont plus dans l’analyse, ce qui n’est pas nécessairement négatif, de mon point de vue, bien au contraire.

Mon cher téléphone (qui a l’air de me connaître mieux que beaucoup de gens) me nourrit régulièrement d’informations sur les langues, leur enseignement, leur apprentissage, et j’ai pu lire cet article (en anglais) que j’ai trouvé très intéressant et qui correspond plus à ce que je pense que les autres articles affirmant qu’après 18 ans, c’était foutu, on ne serait jamais capables d’apprendre à parler parfaitement une langue étrangère.

Parler de l’âge – I’m in my twenties

Wishful thinking!

Mais je me suis souvent fait la réflexion qu’on n’a pas d’équivalent parfait en français pour exprimer l’idée de la décennie dans laquelle on se situe.

Je ne peux pas vraiment dire que j’ai la vingtaine si on me demande mon âge car 1) ça serait un mensonge et 2) je connais mon âge, donc je ne vais pas donner une approximation. Si l’on me demande l’âge de ma voisine que je croise de temps en temps, je peux dire qu’elle a la vingtaine, plus ou moins / autour de la vingtaine si je ne connais pas vraiment son âge mais que je pense qu’elle a entre 18 et 22 ans, à peu près. Par contre si je suis presque sûre qu’elle a 28 ou 29 ans, je pourrais dire qu’elle a la trentaine, ou qu’elle n’a pas encore 30 ans.  Alors qu’en anglais, elle serait “in her late twenties“.  C’est tout de suite plus simple et plus sympa, dit comme ça.

Si je vous dis que mon collègue a la quarantaine passée, c’est qu’il a plus de 40 ans et si je vous dis que ma patronne a cinquante ans et des poussières, c’est qu’elle a un peu plus de 50 ans. Ma coiffeuse va sur la soixantaine, c’est-à-dire qu’elle approche les 60 ans. En anglais, elle aussi serait tout simplement “in her late fifties“. Ma concierge est septuagénaire, ce qui veut dire qu’elle a entre 70 et 79, et cette façon de dire serait peut-être la plus proche de l’anglais, au niveau du sens. Ma grand-mère est octogénaire – elle a entre 80 et 89 ans – et mon grand-père est nonagénaire – il a entre 90 et 99 ans. Et nous vivons dans un monde où il y a de plus en plus de centenaires, c’est-à-dire de personnes qui atteignent 100 ans.

Même si, à mes oreilles, ça ne sonne pas aussi bien que l’anglais, je pense que la meilleure traduction de “in one’s thirties / forties / fifties / sixties” serait : être trentenaire / quadragénaire / quinquagénaire / sexagénaire.  Bizarrement, je crois qu’il n’y a pas de mot qui corresponde à 20-29 ans.

On peut dire, c’est une jeune trentenaire, pour faire passer l’idée qu’elle est dans la première partie de la décennie. Mais dire, c’est une vieille trentenaire, ça sonne faux. Et vraiment pas sympa. On dira plutôt, elle a 35/40 ans.

Tout ceci peut paraître compliqué, mais c’est aussi amusant de pouvoir dire la même chose de plein de façons différentes, non ?

Prendre un an

Parler de l’âge et des anniversaires est quelque chose de plutôt commun mais on ne sait pas toujours comment exprimer le changement d’âge dans une autre langue car on ne peut pas toujours traduire littéralement. En anglais, cela me paraît maintenant évident de dire “she turned 30 last month” mais en espagnol, ce n’est pas quelque chose que j’ai appris au début de mon apprentissage et si aujourd’hui, je pense que je dois dire “cumplió 30 años el mes pasado“, je n’en suis pas totalement certaine. Et j’ai remarqué que certains de mes étudiants de niveau B2+ n’étaient pas non plus très sûrs d’eux en français pour exprimer cette idée.

On peut dire :

  • Elle a pris 30 ans le mois dernier.
  • Elle a fêté ses 30 ans le mois dernier.
  • Elle a eu 30 ans le mois dernier.