BD : S’enfuir – récit d’un otage

Cette BD (bande dessinée) m’a été recommandée par une de mes étudiantes il y a quelques mois, et un soir de cette semaine, j’avais envie de lire, mais je ne voulais pas me plonger dans un des livres sérieux que je suis en train de lire car j’étais trop fatiguée et j’avais peur de ne pas réussir à me concentrer. Je me suis donc dit qu’une BD serait une lecture idéale.

Je l’ai téléchargée et environ une heure et un peu plus de 400 pages plus tard, je l’avais terminée. En fait, je ne suis pas sure de combien de temps il m’a fallu pour terminer la lecture. Il y avait des pages avec très peu de bulles et je n’ai pas regardé l’heure à laquelle j’ai commencé. Il était trop tard et il était toujours trop tard quand j’ai terminé.

L’auteur québécois Guy Delisle a dessiné et raconté l’histoire de Christophe André, employé d’une ONG dans le Caucase dans les années 1990 et kidnappé par des hommes qui l’ont détenu pendant plusieurs mois, menotté à un radiateur.

Il ne se passe pas grand-chose dans cette histoire, mais je ne pouvais pas m’arrêter de tourner les pages. On peut lire les pensées de l’otage, on ressent son angoisse, ses doutes, sa peur, et je pense qu’on s’identifie forcément. Je n’arrêtais pas de me demander si je réagirais pareil ou autrement dans une telle situation. Si les femmes otages sont traitées de la même façon. Et je n’arrêtais pas de penser à quel point ces jours, ces semaines, ces mois étaient d’un ennui mortel. Comment n’est-il pas devenu fou ? J’ai l’impression qu’à sa place, je serais devenue folle.

Je ne connaissais pas cet auteur mais il a aussi écrit des BD autobiographiques qui ont reçu des critiques très favorables , dont Chroniques de Jérusalem et Chroniques birmanes, ou encore Pyongyang. S’enfuir m’a donné envie de découvrir plus de ses œuvres.

Astérix le Gaulois

Vous le connaissez ? Et Obélix ? Et Idéfix ?

La bande-dessinée est considérée comme un art en France. Il me semble que ce n’est pas le cas partout dans le monde. Comparée à beaucoup de mes concitoyens, j’ai peu de connaissances en matière de BD à vrai dire. Mais j’en ai quand même lu pas mal quand j’étais plus jeune et j’ai toujours apprécié cette forme d’art. 

Une des premières BD que j’ai lue, c’est une des aventures d’Astérix. C’était celle qui s’appelait Le Devin. Je devais avoir 7 ans et je l’avais trouvée fascinante. Ce devin était tellement vilain. Et ces Gaulois étaient tellement naïfs ! Mais aussi tellement drôles. Après l’avoir finie, j’ai commencé à lire les autres aventures d’Astérix dès que je le pouvais. Je les ai lues et relues au cours des années et je prends toujours plaisir à les lire.

Toute la série se passe en l’an 50 avant J.C. Pour ceux qui l’ignorent ou l’ont oublié, les Romains avaient conquis la Gaule (l’ancien nom de la France) en 52 avant J.C.  Dans les aventure d’Astérix, toute la Gaule est occupée par les Romains, sauf un petit village d’Armorique (qui correspond à peu près à la Bretagne d’aujourd’hui). C’est un tout petit village, entouré de camps romains. Dans ce village vivent ces braves Gaulois qui refusent de se rendre à César. On apprend à les connaître à travers leurs différentes aventures, dans lesquelles il sont toujours confrontés aux Romains, qui les craignent grandement, et de qui ils triomphent à chaque fois.

On retrouve toujours Astérix, le héros, et son meilleur ami Obélix. Celui-ci est tombé dans la potion magique quand il était petit, ce qui fait de lui une arme vivante. Obélix aime son chien Idéfix, les sangliers, les menhirs et faire voler les Romains.

Le druide Panoramix est le sage du village et celui qui prépare la potion magique qui permet aux Gaulois de continuer à résister à César. Le barde Assurancetourix est connu pour chanter comme une casserole. Le chef Abraracourcix se déplace en bouclier, porté par deux autres Gaulois. Ordralfabétix vend du poisson pas frais et se vexe quand on lui fait remarquer, ce qui déclenche toujours une bagarre. Agecanonix est le doyen très colérique du village. Peu de femmes jouent un rôle important dans la série. Bonemine, femme du chef, préfèrerait vivre à Lutèce (ancien nom de Paris). Falbala est une jeune Gauloise qui ne vit plus au village car elle fait des études je ne sais plus où, dont Obélix est amoureux. Cet amour ne lui est pas retourné. 

Chaque aventure se termine par un banquet. 

Si vous avez envie de lecture légère, je vous recommande vivement Astérix. Chaque aventure se lit vite et on rigole. Vous avez sûrement remarqué que les noms des Gaulois sont tous des jeux de mots. Il y a beaucoup d’humour gentil dans Astérix. Oh, j’ai oublié de mentionner les pirates ! Ces pauvres pirates sont terrifiés quand ils aperçoivent les Gaulois. C’est répétitif, mais c’est aussi ce qui amuse. 

On retrouve aussi César, Cléopâtre, les Anglais, les Normands, les Vikings, les Goths, etc. On apprend un peu d’histoire (pas trop non plus) tout en rigolant (beaucoup pour ma part).