Et vous, vous changez votre avis ou vous changez d’avis ?

J’ai une étudiante en particulier qui fait régulièrement cette petite erreur. Elle me dit qu’elle a changé *son avis, car elle copie très probablement l’anglais “I changed my mind“.

Mais elle est loin d’être la seule à le faire. Je l’ai relevé plusieurs fois ces derniers temps chez des étudiantes qui étudient au niveau C1.

Alors je me suis dit que j’allais écrire ce petit post pour vous rappeler qu’en français, on ne change pas son avis, on change juste d’avis. Le possessif n’est pas nécessaire. Il est évident que si vous changez d’avis, vous parlez du vôtre. Si vous parlez de l’avis de quelqu’un d’autre et que cette personne a changé d’avis grâce à ou à cause de vous, vous devez dire que vous l’avez fait changer d’avis.

De même quand vous parlez de quelqu’un d’autre qui a changé d’avis sans que vous n’y soyez pour rien.

  • J’ai changé d’avis. Je n’ai plus envie de sortir ce soir. (pas : mon avis)
  • Elle a changé d’avis parce qu’elle était un peu fatiguée. (pas : son avis)
  • Ils ont changé d’avis. Ils ne veulent plus déménager. (pas : leur avis)

Pratiquer le son /a/ avec un texte farfelu qui parle d’un lama et d’un alpaga

Le son /a/ est parfois problématique pour les anglophones, qui même quand ils parlent très bien français, oublient parfois de bien ouvrir la bouche pour produire le son correct.

Je ne suis pas une grande amatrice de poésie, mais le format d’un poème est assez adéquat pour pratiquer la prononciation. Après trop de temps à en rechercher un qui me plaisait et qui contenait des /a/ sans être trop compliqué, j’ai décidé d’écrire moi-même un texte avec des /a/. Ce n’est pas un chef-d’oeuvre, mais il contient beaucoup de /a/ et si vous avez tendance à oublier de bien ouvrir vos voyelles, vous pouvez l’utiliser pour pratiquer votre /a/ !

Un lama, ça n’a pas de bras et ça adore le chocolat

Ça habite à la montagne et ça s’habille en parka

Un alpaga, ça ressemble à un lama et pas du tout à un rat

Ça attaque les amateurs qui s’aventurent en altitude

Ces animaux sont adorables

Mais prenez garde à leur crachat

Quand on a assez mangé

Si vous êtes à table avec des amis et que l’on vous demande si vous voulez un dessert, par exemple, mais que vous avez suffisamment mangé, que dites-vous ?

Quand j’étais ado, je me souviens d’avoir dit une fois que j’étais pleine, et les adultes à table avec moi ont tellement rigolé que j’avais l’impression qu’ils se moquaient de moi et j’ai trouvé cela très vexant. La conséquence à long terme est que je n’ai jamais oublié pourquoi il valait mieux ne pas dire qu’on était pleine pour exprimer qu’on avait l’estomac plein.

Pleine s’utilise en biologie animale pour décrire l’état d’une femelle enceinte. On ne l’utilise pas pour parler d’une femme, qu’elle soit enceinte ou qu’elle ait mangé à satiété.

Plein se traduit généralement par full en anglais et j’adore pouvoir dire en anglais I’m full quand j’ai bien mangé. D’ailleurs, il m’arrive de dire que je suis pleine, en français, juste parce que ça m’amuse et que plus personne ne se moque de moi.

J’ai entendu des amies étrangères et mes étudiantes le dire très souvent et j’explique à chaque fois pourquoi on ne dit pas ça. De la même façon, les hommes ne peuvent pas dire qu’ils sont pleins pour parler de leur estomac plein. Si on dit d’un homme qu’il est plein, cela veut dire qu’il a trop bu, qu’il est ivre.

Quand on a mangé à satiété (= au point d’être totalement satisfait) et que l’on a l’estomac bien rempli, que l’on soit homme ou femme, on peut dire que l’on est repu / repue, ou rassasié / rassasiée.

Conduire, voyager, marcher

J’avais déjà écrit un court post l’an dernier pour parler du verbe voyager que les étudiants ont tendance à mal utiliser.

On retrouve le même problème avec les verbes conduire et marcher.

En anglais on dit :

  • I drive to work every day.
  • I walk to work every day.
  • I travel to Paris every year.

En français on ne dit pas :

  • *Je conduis au travail tous les jours.
  • *Je marche au travail tous les jours.
  • *Je voyage à Paris tous les ans.

Mais on dit :

  • Je vais au travail en voiture tous les jours.
  • Je vais au travail à pied tous les jours.
  • Je vais à Paris tous les ans.

On utilise les verbes conduire, voyager et marcher sans idée de direction. On peut dire :

  • Je déteste conduire en ville mais j’adore conduire sur l’autoroute.
  • J’adore voyager. J’ai énormément voyagé ces dernières années et je voyagerai tant que ma santé le permettra.
  • J’ai beaucoup marché cette semaine. J’ai mal aux jambes.

Plus… plus…

Très fréquemment, j’entends des phrases telles que *le plus j’écoute la radio, le plus je comprends le français.

Même si l’on comprend ce que ça veut dire, la grammaire n’est pas correcte. Si en anglais, on va dire the more I listen to the radio, the more I understand French, en français on va dire plus j’écoute la radio plus je comprends le français. On ne met pas le devant plus

Voici quelques exemples de phrases avec cette structure : 

  • Plus je fais de sport, plus je suis heureuse.
  • Plus il fait froid, moins je sors.
  • Plus il vieillit, moins il est tolérant.
  • Moins je regarde la télé, plus j’ai de temps pour lire.
  • Plus tu fais d’erreurs, plus tu apprends.
  • Plus je passe de temps à étudier, plus je trouve le français facile.
  • Moins je fume, mieux je me sens.
  • Moins ta maison est grande, moins tu dois faire de ménage.

Connaissez-vous ce proverbe ? : plus on est de fous, plus on rit. On peut l’employer quand par exemple on invite quelqu’un à une soirée et cette personne nous demande si elle peut amener d’autres personnes. Vous pouvez le dire sincèrement, pour dire que plus il y a de personnes, plus la fête sera amusante. Vous pouvez également le dire ironiquement, mais cela dépend de votre véritable sentiment à ce moment-là, et de votre personnalité. 

Dans une façon ou d’une façon ?

Lequel est correct ?

Ce qui est sûr, c’est que j’entends et lis très souvent “*dans une façon amusante“, “*dans une façon rapide“, “*dans une façon négative“, etc. Je pense que c’est dû au fait que les étudiants copient la structure anglaise in a way et la traduisent littéralement : in = dans, a = une, way = façon

Et pourtant, on ne peut pas dire *dans une façon… Il faut dire d’une façon…, d’une manière…

Quelques exemples : 

  • Elle m’a parlé d’une façon un peu sèche ce matin.
  • Il danse d’une manière assez spéciale.
  • Ce texte n’est pas écrit d’une façon claire
  • Ils ont rigolé d’une façon stupide
  • D’une certaine façon, elle a réussi son examen. 
  • Il a menti d’une façon éhontée.

On peut aussi penser à utiliser des adverbes. Ils permettent d’alléger le style. 

  • Elle m’a parlé sèchement. 
  • Ce texte n’est pas écrit clairement.
  • Ils ont rigolé stupidement.
  • Il a menti impudemment. (plus utilisé qu’éhontément)

Êtes-vous sensible ?

Que répondez-vous à cette question ? Que oui, vous êtes très sensible parce que vous réfléchissez toujours longuement avant de prendre une décision importante ? Ou parce que vous emportez toujours un parapluie avec vous quand vous sortez et que le ciel est gris ? 

Si c’est pour ce genre de raisons que vous pensez être sensible, alors vous vous trompez ! Vous êtes peut-être sensible, mais il faudrait donner d’autres raisons pour que cela ait du sens. 

Moi, je suis très sensible. Je pleure devant pratiquement tous les films que je regarde. J’ai récemment pleuré à l’aéroport quand j’ai retrouvé une amie que je n’avais pas vue depuis cinq ans. J’ai de la peine quand je vois un chien à trois pattes. Il y a quelques mois, mon mari hésitait à me recommander un livre qu’il avait beaucoup aimé parce qu’il sait que je suis très sensible et qu’il allait me faire pleurer. Il avait raison. Je l’ai lu sur les recommandations d’une de mes étudiantes et d’une amie. J’ai pleuré comme jamais avant dans un livre. 

Sensible en français, c’est sensitive en anglais.

Sensible en anglais, c’est raisonnable ou sensé en français. 

Les Français font souvent l’erreur dans l’autre sens… 

En deux jours ou dans deux jours ?

Les deux sont possibles, mais ils ne veulent pas dire la même chose !

En + durée :

  • J’ai lu ce livre en deux jours. 
  • Elle a couru le marathon en moins de 3 heures.
  • Il a avalé son dîner en 5 minutes.

Dans + moment dans le futur : 

  • Je pars en vacances dans quatre jours.
  • Dans trente ans, il sera à la retraite. 
  • Je t’appelle dans cinq minutes !

On utilise donc en pour parler de la durée d’une action et dans pour parler d’une action ou d’un état dans le futur, alors qu’en anglais, on utilise in dans tous les cas (ce qui est sûrement la raison pour laquelle vous vous trompez peut-être).

Je ne supporte pas cet homme !

Dans quel contexte pourriez-vous dire une telle phrase ? 

Contrairement à ce que les étudiants ont tendance à penser, supporter ne veut pas dire to support. Et cette phrase ne veut donc pas dire I don’t support that man

Voici quelques phrases contenant ce verbe dans son sens le plus commun : 

  • Quand je vivais en Espagne, je ne supportais pas le bruit de mes voisins. Cela me rendait folle.
  • Je supporte mal le froid. Par contre je supporte très bien la chaleur. Par conséquent, je préfère vivre dans un pays tropical.
  • Je ne sais pas comment elle fait pour supporter le mauvais caractère de son copain. Moi, je l’aurais quitté depuis longtemps. 

To support se traduirait plutôt ainsi : 

  • When I decided to quit my job, all my friends supported me. : Quand j’ai décidé de démissionner, tous mes amis m’ont soutenue
  • As her husband doesn’t work, she has to earn enough to support the family. : Comme son mari ne travaille pas, elle doit gagner assez d’argent pour subvenir aux besoins de la famille
  • Some of his friends support the death penalty. : Certains de ses amis sont en faveur de la peine de mort.

Ce ne sont que quelques exemples, mais j’espère que ça vous permettra de réfléchir à chaque fois que vous voudrez utilisez le verbe supporter !

Bien prononcer le A français

Pour les anglophones, le a peut être assez difficile à bien prononcer constamment. En anglais, il est très fréquent de voir un a et de le prononcer /ǝ/. Mais en français, c’est la voyelle la plus ouverte. La bouche doit être bien ouverte, et je pousse les étudiants à l’ouvrir en exagérant pour qu’ils s’habituent à vraiment l’ouvrir. Mais la bonne nouvelle, c’est que c’est probablement la voyelle la plus facile à corriger si on y fait bien attention, si je me base sur les progrès de mes étudiants. Tous ceux qui ont commencé en prononçant des a trop fermés et qui ne sonnaient pas /a/ sont maintenant parfaitement capables de reproduire le son correctement. Il y a parfois des petits oublis, mais le son est là et me paraît assez facile à sortir. Il faut juste se souvenir d’ouvrir la bouche.

Vous pouvez essayer de prononcer ces titres de films (attention aux mots qui ressemblent aux mots anglais – il faut les prononcer à la française !) :

  • Un Américain à Paris
  • Apocalypse now
  • Au hasard Balthazar
  • Le Parrain
  • Fanny et Alexandre
  • Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban
  • La grande évasion
  • L’arnaqueur
  • Casablanca
  • La Strada