Rectification orthographique : l’accentuation des mots empruntés aux autres langues

Nous arrivons maintenant à la règle C4 du Grand vadémécum de l’orthographe moderne recommandée qui concerne les accents sur les mots étrangers.

Je me suis rendu compte que c’était une règle que j’appliquais sans aucune constance. J’écris bien média et téquila, mais j’écris pizzeria et diesel. Selon la réforme, e devient é dans les mots étrangers lorsqu’il se prononce é. Logique ! On écrira donc bien média et téquila, mais aussi pizzéria, diésel, artéfact, égo, véto, placébo, critérium, crédo, nucléus, mémorandum, spéculum, ténuto, kébab, etc.

De la même façon, e deviendra è quand il se prononce è. Comme dans faciès, condottière ou limès par exemple.

Et finalement, a devient à quand il est considéré comme une préposition comme dans à priori, à capella, à minima, etc.

On ne mettra pas d’accent quand les mots ont valeur de citation. Le livre donne l’exemple du mea culpa. Il explique aussi que le Nouveau Littré l’orthographie déjà méa-culpa et suppose qu’il sera un jour écrit en un seul mot.

Prononcer le W

C’est une lettre que l’on retrouve dans peu de mots en français. Parfois elle se prononce /v/, comme un V, d’autres fois, elle se prononce /w/ comme le son de oui /wi/.

La majorité des mots avec un W viennent d’autres langues.

Des mots tels que whisky, weekend, twist, waterproof, sandwich vont se prononcer comme en anglais, avec un accent français. Par exemple en anglais, c’est la première syllabe de sandwich qui est accentuée. En français, c’est la dernière.

Dans d’autres mots, plutôt d’origine allemande, le W va se prononcer /v/ : wagon, wagnérien, wisigoth, rottweiler, etc. En fait, peu de mots me viennent en tête sans trop réfléchir en dehors de ces cinq là, et après une petite recherche, j’ai trouvé une liste faite de mots que je n’ai jamais prononcés de ma vie, mais qui semblent assez germaniques en effet.

Dans des mots tels que show, crawl, clown, cowboy, le W ne s’entend pas du tout, mais il affecte parfois la prononciation de la voyelle à côté de laquelle il se trouve. Clown est prononcé cloune, crawl est prononcé crôle. Show se prononce comme chaud, et cowboy, coboye. Les Français prononcent New York nouillorque. 🙂

Essayez de prononcer ces phrases si ça vous amuse :

  • On voit rarement des clowns dans les westerns.
  • Wendy vient du Rwanda et travaille dans le show-business.
  • Winnie l’ourson ne veut pas jouer au bowling.
  • William mange un sandwich avant son interview.
  • Willy va passer le weekend à Hawaï avec son rottweiler.